facebook

webzine
Le pilotage du Parachute Motorisé - PPC.
Sans nul doute l'aérodyne dont le pilotage est le plus simple qui soit.
Parachute Motorisé - Visites prévol.
Les visites prévol.
Le pilotage du Parachute Motorisé - PPC. L'aile.
Etalement et visite prévol de l'aile.
Le pilotage du Parachute Motorisé - PPC. Le décollage.
Gonflage de l'aile et décollage.
Le pilotage du Parachute Motorisé - PPC. Autostable.
Vol en palier, montée et descente.
Le pilotage du Parachute Motorisé - PPC. L'approche.
Approche et atterrissage au moteur.
Le pilotage du Parachute Motorisé - PPC. L'atterrissage au moteur.
Atterrissage au moteur.
Le pilotage du Parachute Motorisé - PPC. L'atterrissage moteur coupé.
Approche et atterrissage sans moteur.
Le pilotage du Parachute Motorisé - PPC. Cône de sécurité.
Une panne moteur ?
Le pilotage du Parachute Motorisé - PPC. Vol sans pilote.
Vous avez dit autostable ? Démonstration vidéo...
Le pilotage du Parachute Motorisé - PPC.

Le pilotage du Parachute Motorisé - PPC.

Sans nul doute l'aérodyne dont le pilotage est le plus simple qui soit.

Au roulage, la direction du chariot est contrôlée par un manche.

La manette des gaz permet de gérer la montée, la descente et le vol en palier. On met des gaz on monte, on réduit on descend...
Quelque soit le régime moteur, la vitesse air reste quasi constante soit environ 50 km/h.

La direction en vol est assurée par des palonniers auxquels sont reliées les commandes de freins de l'aile. En fait, on freine l'aile du côté vers lequel on veut se diriger.

En phase finale d'atterrissage, on agit simultanément sur les deux palonniers pour effectuer l'arrondi.

Sitôt cessée toute action sur les commandes, par effet pendulaire l'appareil revient à sa position initiale.