facebook

webzine
Le pilotage du Parachute Motorisé - PPC.
Sans nul doute l'aérodyne dont le pilotage est le plus simple qui soit.
Parachute Motorisé - Visites prévol.
Les visites prévol.
Le pilotage du Parachute Motorisé - PPC. L'aile.
Etalement et visite prévol de l'aile.
Le pilotage du Parachute Motorisé - PPC. Le décollage.
Gonflage de l'aile et décollage.
Le pilotage du Parachute Motorisé - PPC. Autostable.
Vol en palier, montée et descente.
Le pilotage du Parachute Motorisé - PPC. L'approche.
Approche et atterrissage au moteur.
Le pilotage du Parachute Motorisé - PPC. L'atterrissage au moteur.
Atterrissage au moteur.
Le pilotage du Parachute Motorisé - PPC. L'atterrissage moteur coupé.
Approche et atterrissage sans moteur.
Le pilotage du Parachute Motorisé - PPC. Cône de sécurité.
Une panne moteur ?
Le pilotage du Parachute Motorisé - PPC. Vol sans pilote.
Vous avez dit autostable ? Démonstration vidéo...
Le pilotage du Parachute Motorisé - PPC.
Autostable.

Le pilotage du Parachute Motorisé - PPC. Autostable.

Vol en palier, montée et descente.

La vitesse air du parachute motorisé reste quasi-constante (environ 50 km/h) quelque soit le régime moteur.

Pas de vitesse de décrochage ou de vitesse à ne pas dépasser à gérér.

Dans la vidéo, le pilote a "calé" son régime moteur au vol en palier (la traction compense alors la traînée et la portance est égale et opposée au poids), il vole donc à hauteur et vitesse constante.

S'il met met des gaz il monte, s' il réduit il descend, moteur coupé il planerait comme un parachute.

Le parachute motorisé étant autostable, le pilote peut sans crainte lâcher toutes les commandes pour réaliser son film.



Vidéo.
Par Tracy Hundley.